Fibre optique : l’accord avec Orange sous le feu des critiques

Sommaire

L’accord signé le 12 mars 2024 entre Orange et l’État pour relancer le déploiement de la fibre optique en France ne fait pas l’unanimité. Alors que les déploiements ont fortement ralenti, voire cessé dans certaines zones, cet accord suscite des interrogations et des critiques, notamment de la part des opérateurs concurrents et des associations d’élus.

Nouvel accord fibre optique avec Orange

Orange s’était initialement engagé à couvrir 13 millions de locaux en fibre d’ici fin 2022. Cependant, cet objectif n’a pas été atteint, entraînant une amende de 26 millions d’euros infligée par l’Arcep en novembre 2023. Le nouvel accord prévoit donc que l’opérateur raccorde à la fibre 1,12 million de locaux supplémentaires d’ici fin 2025, principalement dans les villes moyennes et périphéries des grandes agglomérations.

Cependant, cet accord est critiqué pour son manque d’ambition. Les associations d’élus estiment qu’il aboutira à un taux de couverture de 97 % au lieu des 100 % promis initialement. De plus, la mise en place d’un mécanisme de raccordement sur demande (RAD) suscite des interrogations, car il exclut certains immeubles, notamment ceux faisant l’objet de blocages ou de refus ne relevant pas de la responsabilité d’Orange, ainsi que les immeubles présentant des difficultés exceptionnelles de construction.

Accord Orange fibre optique - accord fibre optique

Engagements d'Orange pour la fibre optique dans les zones défavorisées

Les engagements pris par Orange pour le rattrapage de la couverture fibre dans les 55 EPCI les plus mal couverts sont également critiqués. Orange s’est engagé à installer 140 000 nouvelles prises dans les 18 mois suivant la signature de l’accord, contre 210 000 lors des 18 mois précédents. De plus, la date de péremption de l’accord, fixée en septembre 2026, pose problème, car en cas de non-respect des engagements, l’Arcep devra vérifier de nombreuses exceptions dans un délai très court.

Les opérateurs concurrents, tels que SFR, Bouygues Telecom et Free, critiquent également cet accord, estimant qu’il est trop favorable à Orange, qui n’a pas atteint ses objectifs précédents. L’UFC Que Choisir dénonce quant à elle un “quasi-renoncement du gouvernement à ce que tous les consommateurs disposent de la fibre optique d’ici fin 2025”.

L’accord fibre optavec Orange en bref

L’accord entre Orange et l’État pour relancer le déploiement de la fibre optique en France est loin de faire l’unanimité. Critiqué pour son manque d’ambition et son caractère favorable à Orange, cet accord soulève de nombreuses interrogations et inquiétudes quant à la couverture future en fibre optique sur l’ensemble du territoire français.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PHOENIX

Installation et raccordement de fibre optique en Ile-de-France.

Suivez notre lettre professionnelle

© 2024 Phoenix All Rights Reserved.